Me contacter

Comme vous vous en doutez, et ce malgré le monde moderne dans lequel nous vivons, il reste difficile de communiquer avec une base Antarctique depuis le reste du monde. L’inverse est également vrai (non sans blague !).

Ceci-dit, nous sommes très loin d’être totalement coupés du monde, surtout depuis qu’internet s’est mêlé de tout ça.

Plusieurs moyens sont à notre disposition pour communiquer :

1) Le mail

C’est encore le plus simple et le plus rapide. La base ne dispose pas d’un accès internet à proprement parler (non je ne passerai donc pas des heures à surfer sur le web, non je ne jouerai pas a des mini-jeux en ligne pendant mes heures de bureau, non je n’aurais pas d’heures de bureau non plus, et non vous ne me verrez plus sur facebook soyez-rassurés, oui… je vais devenir un être différent… ou pas). Tout ça pour dire que nous avons une liaison (deux en fait mais je vous passe les détails) satellitaire qui permet, grâce à 4 connexions par jours, d’envoyer et de recevoir des mails. Pas la peine de mettre son réveil à sonner pour ne pas louper l’heure de la connexion et envoyer son mail… Tous les mails emis/reçus sont stockés sur un serveur et les échanges se font au moment des connexions.

Restrictions d’usage :

Echanger des mails par satellite coûte cher et prend du temps. Il y’a donc des règles à respecter.

- Ne pas flooder les boîtes mail (je sais, c’est prétentieux de ma part de penser que vous allez flooder ma boite mail… l’espoir vous savez ?!).

- La taille totale des mails ne doit pas excéder 50 ko

- Les pièces jointes ne doivent pas excéder la taille de 32 ko (au total)

- Désactivez les pub et autres signatures automatiques de certaines boites mails (type yahoo, hotmail…) qui prennent beaucoup de place pour rien.

- Pas de mails inutiles type : vidéo de chat qui tombe d’une table en essayant d’attraper une mouche, bande annonce du film « les poneys contre-attaquent », chaîne de mail m’annonçant une mort certaine si je ne tourne pas trois fois autour de ma chaise en envoyant ce mail à 1213 personnes… Je n’en dis pas plus, c’est limpide !

Quelques astuces :

Si vraiment vous souhaitez me faire parvenir une pièce jointe un peu plus volumineuse (une photo qui mérite vraiment d’être en qualité correcte par exemple pour que je puisse l’imprimer) vous pouvez recourir à outil qui permet de découper des photos en morceaux, et met les bouts dans un fichier zip/rar. Et éventuellement les envoyer en plusieurs mails. J’aurais de quoi les reconstituer. Par contre, là comme ça, tout de suite, je ne sais pas faire ni avec quoi, donc je vous laisse vous renseigner. On me dit également dans l’oreillette que Google est entrain de sortir un format de compression plus performant que ce qui existe déjà…

- Pour les longues lettres d’amour, les romans etc, envoyez-les en plusieurs fois (tant que c’est pas tous les jours).

2) Le courrier postal

Tous les étés (de novembre à fin février), la base Dumont d’Urville est accessible par bateau. Le reste de l’année l’étendue de la banquise empêche toute approche. Il y a en tout 5 rotations effectuées par le brise-glace Astrolabe entre le port d’Hobart en Tasmanie, et la base. Chacune de ces rotations peut convoyer du courrier, lettres ou Colis, qui sera ensuite acheminé par avion jusqu’en métropole (ou ailleurs !). Les délais d’acheminement étant longs, il faut s’y prendre un peu en avance.

Voici le calendrier des dépêches postales pour cet été :


Vous pouvez envoyer à peu près ce que vous voulez (s’il s’avère que je me trompe sur ce point je préviendrai). Les coûts d’envois d’une lettre sont au même tarif que pour la France métropolitaine. Par contre, au delà de 20g, les taxes au poids sont relativement chères. Pas de soucis, j’aime aussi les cadeaux légers !! Renseignez-vous à la poste.

En cas de difficulté, demandez au préposé à la poste, de se reporter au tableau 9A et 14B du guide officiel de la poste, rubrique Terres Australes et Antarctiques Françaises. Le tarif applicable est le tarif T.O.M.

Mon adresse :

Sophie de Grissac
STATION DUMONT D’URVILLE
District de Terre Adélie
TERRITOIRE DES TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANCAISES
VIA ORLY C.T.C. OM

Voilà, avec ça j’espère que je vais recevoir plein de lettres !!

A l’inverse si vous souhaitez recevoir des lettres depuis le bout du monde, philatélistes ou non, je vous invite à me laisser votre adresse postale, soit en commentaire sur le site (il ne sera pas affiché publiquement) soit par mail (sdegriss@ddu.ipev.fr). Je me ferais un plaisir d’envoyer des cartes postales faites maison et oblitérées « TA 61″ !

3) Le téléphone

Le téléphone par satellite est extrêmement cher (si vous téléphonez depuis la france, vous serez facturés environ 3.8 euros hors-taxe la minute) et doit être utilisé uniquement de manière exceptionnelle.

Cela-dit c’est possible. L’idéal est de convenir par mail d’un rendez-vous téléphonique, car trouver quelqu’un dans une base comme DDU pour le prévenir qu’on l’attend au téléphone peut prendre beaucoup, beaucoup de temps (pour peu que la personne ne soit pas en sortie).

Si vous souhaitez avoir le numéro de téléphone de la base, envoyez moi un mail ou laissez un commentaire ici, on vous répondra.

Voilà, vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas donner de nouvelles ! Et moi non plus d’ailleurs… mais du coup c’est facile, grâce à Gérard Manchot (sur la banquise) !!

A bientôt !

5 Responses to Me contacter

  1. J’ai tout bien compris (du moins je le pense)
    gros bisous à toi
    à +
    John

  2. Yvouch Guerrand says:

    aujourd’hui 30 octobre 2010 je pense à toi et je t’embrasse fort

  3. tranoy says:

    content de te voir (on croirait Philippe à 18 ans!) j’ai horreur de face book , alors depuis que j’ai ton blog je suis ravi bisous de tous

  4. Mamadou Dia says:

    Un coucou des Seychelles, Sophie ! C’est ta mère qui m’a orienté sur ton site car je voulais savoir ce que tu étais devenue. Mais je vois que tu as tenu parole et que tu as versé dans la recherche. J’espère que tu t’en sors bien et que tu n’y trouves que du bonheur. A mon avis, cela doit être gratifiant de pouvoir faire ce qu’on aime. Dans l’espoir que tu te souviens encore de nous (ma petite famille et moi), je te dis bon courage et un amical souvenir des La Digue. Mamadou

  5. ONNO JF says:

    Très bonne année 2012 Sophie et encore merci pour tous ces commentaires à la fois drôles et enrichissants…très beau style ! L’ornithologie antarctique n’a maintenant (presque…) plus de secret pour moi :>).

    Tous mes voeux de réussite dans la suite de ta carrière.
    Amitiés
    JF