Manchots Adélies, leur vie, leur oeuvre.

Enfin une vraie mise à jour ! Voici les premiers mots que je tape sur mon écran blanc, histoire de le narguer un peu, lui faire comprendre qu’il ne me fait plus peur… pour me motiver ! Pas que je sois en panne de choses à raconter, mais j’ai bien des difficultés ces derniers jours, à trouver le temps et l’énergie de m’attaquer l’écriture. Pourtant, j’en ai envie, je vous le jure, je ne vous laisserai tomber pour rien au monde. Mais ici le travail et le quotidien vous rattrape dans tous vos moments creux.

Il est grand temps de vous parler un peu de mon travail, de ce qui m’occupe parfois jusqu’à 10 heures par jour, 7 jours sur 7, y compris dimanche et jours fériés. Finallement c’est avant tout pour ça que je suis là.

La station Dumont D’Urville est située sur l’île des Pétrels, elle-même au cœur de l’archipel Pointe Géologie, au bord du continent Antarctique. L’hiver toutes les îles de l’archipel sont reliées entre elles et au continent par la banquise. Depuis le mois de novembre la banquise perd du terrain et la plupart des îles ont maintenant les pieds dans l’eau.

L’archipel de Pointe Géologie abrite 8 espèces d’oiseaux qui viennent s’y reproduire en grand nombre tous les ans, ainsi qu’une espèce de pinnipède : le phoque de Weddell, dont les femelles mettent bas sur la banquise au début du printemps (septembre).

Mon travail consiste à suivre toutes ces populations d’animaux et s’inscrit dans le cadre d’un monitoring (suivi) à long terme qui dure depuis plus de 50 ans. En comptant chaque année le nombre de couples reproducteurs, le nombre d’œufs pondus, le nombre de poussins éclos, le nombre de poussins envolés, qui niche où et avec quel partenaire ? il est possible d’étudier très précisément la dynamique des populations d’oiseaux et observer également les changements qui ont lieu dans le temps, par exemple liés au climat.

Voilà pour la partie chiante de l’exposé. Passons à la suite. Je ne vais pas vous faire la liste détaillée de toutes les espèces sur lesquelles je travaille, surtout que je n’ai pas encore fait de photo de tout le monde (j’ai un peu peur d’emmener mon appareil sur le terrain, sur les falaises ect). Je laisse un peu de suspens et de quoi faire d’autres articles !

Cette semaine c’est noël, on ouvre les cadeaux ! Et les Manchots Adélies l’ont bien compris, ils ont ouvert leurs œufs ! Et oui le scoop du week-end dernier c’est la première petite boule de duvet gris qui émerge de son œuf à quelques mètres du séjour. Si on se place bien à table, on peut voir par la fenêtre Gérard Manchot nourrir son poussin. Celà dit on m’a fait remarquer avec justesse que ce n’est pas spécialement poli de regarder par la fenêtre toutes les 5 minutes à table et d’avoir pour seule conversation « oooooh il est mignoooon » « aah regardez il mange dans la bouche de son papa » « comment tu sais que c’est son papa ? » « je sais pas j’ai envie ! on dirait son papa non ? » « ooooooh il bat de ses petits moignons d’ailes c’est choupinet ! » ect ect.

Cet heureux évènement a été suivit par bien d’autres cette semaine et désormais un nouveau bruit à fait son apparition à DDU (en plus de l’hélico qui trimballe du matos toute la journée), c’est le fameux, et tout discret-aigu, « piou piou ».

Pour fêter ça je consacre cette mise à jour aux Manchots Adélies (les conspécifiques de Gérard Manchot sur la banquise). Ce sont des petits manchots (environ 70 cm de haut) à la paupière blanche caractéristique qui vivent uniquement sur le pourtour Antarctique. Ils vivent en mer la plus grande partie de l’année, se nourrissant de krill et de poissons, puis rejoignent les côtes (continent Antarctique où îles proches) pour se reproduire à terre en été.

Et les voici en image !

"He les mecs, regardez discrètement... Je crois qu'on nous observe."

Que dire de plus des Manchots Adélies ? D’abord que nous vivons parmi eux (et non l’inverse comme le pensent certains). Ils sont partout, autour des bâtiments, sous les passerelles, sur la plupart des rochers à découvert au début de l’été, sous nos fenêtres.

"Je suis sûr qu'il y a des cailloux là d'dans!"

Mâles et femelles reviennent chaque année à la colonie au mois d’Octobre. Même si la question est difficile à étudier, il est probable (et avéré dans certains cas) que les Manchots Adélies se retrouvent individuellement et sont relativement fidèles d’une année à l’autre avec leur partenaire. Ils construisent un nid, à peu près toujours au même endroit, en entassant des cailloux (du gravier aux gros cailloux) qu’ils vont parfois chercher très loin et ramènent dans leur bec en courant la tête haute comme des idiots pour éviter qu’un autre ne leur pique. Certains n’ont pas encore tout compris et accumulent des cailloux tellement petits que quand ils s’assoient dessus tout glisse et y’a plus qu’à recommencer. D’autres encore moins malins, s’assoient sur des petites cuvettes de neige en croyant peut-être que si c’est confortable ça sera bien pour tenir un œuf au chaud… La devise du Manchot Adélie c’est « qui va à la chasse perd son gravier », attention à celui qui part trop loin chercher un cailloux, pendant ce temps là le voisin malin se contente de tendre le cou et de se servir dans le nid déserté. Les plus intelligents de tous sont ceux qui, sans se déplacer d’un poil, attendent qu’un brave collègue passe avec son cailloux dans le bec et lui donne des coups d’ailerons bien placés pour lui faire lâcher son précieux et se l’approprier.

" Ch'est mon caichoux à moich" (Photo de Ronan)

Gloire ! Bonheur ! ... Cailloux !!

"Brouhaha... Piou!"

Une fois la forteresse (ou le minable tas de trois graviers et demi) construite, la femelle pond 2 œufs qui seront ensuite couvés par le mâle pendant une douzaine de jours. La femelle part alors reconstituer ses réserves en se nourrissant en mer avant de revenir sur le nid prendre le relais de la couvaison.

Gros cracra vient d’être relayé, il va enfin pouvoir se laver…

Après une semaine en mer, manchot tout neuf !

Au bout de 33 jours environ, on commence à entendre « piou piou » dans les colonies et ça fait des embouteillages humains sur les passerelles « il est où ? je le vois pas… » Pas facile à voir la petite boule de duvet grise à tête noire, l’adulte est souvent couché dessus.

"Pôpa.. Quand est ce qu'on mange?"

"Je t'ai gardé une part au chaud"

Bon app’

Les Manchots Adélies sont souvent à mourir de rire. Ne serait-ce que leur démarche de clown, leur cascades improvisées sur le verglas, leur descente en luge sur la neige, leur curiosité farouche à notre égard et leur panique dès qu’on bouge un doigt. On passe de bon moments juste à regarder les drôles se prendre le bec, se vautrer dans les cailloux, se hérisser les plumes pour un rien ou juste courir en se dandinant sur la banquise. Un vrai régal nos voisins !

Je m’arrête là pour le moment et vous raconterai plus tard ce que deviennent les poussins.

"Cheese les gars, on est célèbre !"

Et pour finir un petit mot sur mon travail concernant les Adélies. Une biologiste sur la base s’occupe tout spécialement des manchots (Françoise cette année) et je n’ai pour ma part comme gros travail que de les compter. Ce qui prend un certain temps puisqu’ils sont environ 40 000 couples sur tout l’archipel (dont 16 000 rien que sur l’île des Pétrels où nous habitons), à compter un à un, à pied, au mois de novembre. Travail long, fastidieux, répétitif et difficile mais qui permet de les observer à loisir dans toutes les situations et permet également d’aller se balader bien loin sur les îles où personnes ne va. Ce comptage sera complété si possible par un 2ème qui se fera d’après photos des colonies prises vues du ciel depuis l’hélicoptère. Ensuite nous notons seulement les points phares de la saison de reproduction (arrivées, date de copulation, ponte, éclosion, départ en mer ect.)

Time to say goodnight

Je ne peux pas résister à vous donner un autre scoop en pâture avant de terminer cette mise à jour.

Les poussins de Skua sont entrain d’éclore aussi !! Nous avons vu le premier il y a deux jours, ils ont déjà des têtes de canailles.

Photo d'famille

Si vous ne pouvez pas attendre la prochaine mise à jour pour savoir ce qu’est un skua et bien je vous laisse contacter notre ami google.

"Tu veux ma photo?"

Enfin, pour croquer un peu de quotidien voici les dernières news : Les fêtes arrivent et chacun s’active pour fabriquer au moins un cadeau ; Les plombiers manifestent pour l’utilisation massive d’eau aux toilettes tandis que la centrale (production d’électricité et d’eau) contre-attaque en dénonçant les douches éternelles ;  Il neige, il vente, c’est normal, c’est noël ! ; Le raid en provenance de Concordia sera là pour Noël ; Reprise de la radio Skuarock par la TA61 qui diffusera son émission de lancement en direct de géophy vendredi 24 ; A plus de 70 personnes sur la base, les gens qui sont de service base (vaisselle, couverts, service, ménage, c’est chacun son tour) n’ont plus le temps de faire la sieste ; Les cantines des hivernants sont arrivées avec R1, les couloirs du 42 (dortoir hiver) sont envahit ; L’hélico a commencé ses vols en début de semaine pour transporter du matériel, ça bourdonne sur la base ; Les Adélies ne s’en laissent pas compter par les ornithos et nourrissent leurs poussins aux poissons prédigéré ; Les Skuas font de la contrebande de bonnets et tente de les piquer sur la tête des visiteurs ; Wanted « charentaises à carreaux rouges et verts, perdues dans le sas du séjour » ; Sport : un météo remporte tout en souplesse le premier tournois improvisé de ping-pong artistique et rythmique ce mardi ; Horoscope : les capricornes soyez gentils et vous aurez des cadeaux…

A bientôt pour de nouvelles aventures !

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

8 Responses to Manchots Adélies, leur vie, leur oeuvre.

  1. Arzhela says:

    Joyeux quart de siècle Sophie !!! c’est la classe quand même de fêter ça à DDU ;-)
    gros bizoux miss !

  2. Xavier says:

    Joyeux Anniversaire en retard et Joyeux Noël dans les temps (en tout cas ici, on est toujours le 25 :)

    Pour le pin…manchot passé à la machine, c’est vraiment le même, ou juste son parfait doppelganger ?
    C’est à ça que ça sert le transpondage ? :)

    Bon, Vincent m’a sournoisement incité à me relancer (temporairement) dans WoW, donc je te laisse pour monter mon druide, j’ai hâte d’arriver à la forme de corbeau, j’irai jouer au Skua à Dun Morogh :D
    Bon, tu vois ce qu’on en est réduit à faire sous nos latitudes, donc continue à profiter de la vie sous les tiennes ;)

  3. pierre says:

    Question : t’es sure qu’il n’y pas de méthodes pour s’assurer de la fidélité des couples, genre bagage ou genèt des adultes et après des jeunes ?
    J’attends ma réponse dans le prochain post ;) !!!
    Et normalement si mes calculs sont bons, tu devrais avoir un petit quelque chose pour toi ds R3… sinon ça sera certainement R4 !

  4. pierre says:

    Oh cool gravatar marche aussi sur ton blog… comme ça tout le monde peut voir la tête de malade mental qui me sert d’avatar !

  5. Emma says:

    Oh, les choupinettes petites bestioles!!!

  6. Soorie says:

    Ah Pierre je te retrouve bien à poser ce genre de question ^^
    Il est possible d’étudier la fidélité à la colonie grâce à ce qui est fait en ce moment par le programme Eco-phy du labo de Strasbourg, via des transpondeurs et des passerelles à détecteurs implantées dans une colonie « couloir » qui ne possède que deux entrées étroites. C’est beaucoup moins simple pour la fidélité au partenaire. Les solutions génétiques seraient jouables pour les manchots Adélie en marquant des nids (piquets qui résistent à l’enneigement) mais ce serait extrêmement lent et couteux. Le baguage a déjà été testé pour les Manchots Empereurs et Adélies mais n’est pas une solution viable car elle risque d’être couteuse en terme d’énergie pour les manchots qui ont besoin d’un hydrodynamisme parfait et a été abandonnée depuis longtemps. C’est aussi pourquoi l’espérance de vie de ces manchots n’est pas connue très précisément.

  7. touzot murielle says:

    merci sophie pour votre super blog. cela me permet de voir les paysages fabuleux que vous et mon fils avez la chance de voir . vous vivez une experience unique et magnifique.Protitez au maximum. vous pourrez peut etre apprendre a mon fils comment faire un exposé afin qu’il puisse faire partager son expérience à son village lors de son retour. je suis la maman de baptiste, le menuisier de la TA 61. a bientot
    continuez a nous faire réver. merci

  8. Clarissa says:

    ah le0 le0, j’attends avec plaisir les phoots sur les animaux. Je ferme les yeux et j’essaie d’imaginer les sensations, mince e7a le fait pas, le ve9cu est mieux . Heureusement, qu’il y a tes e9crits Ce9cile.C’est ge9nial ce de9paysement. Merci. Mymy